ConférenceRecherche

Joseph Fourier au service de la physique d’aujourd’hui

23 novembre 2018
De 9h à 12h35
La section Alpes de la Société Française de Physique organise une demi-journée de conférences pour commémorer les 250 ans de la naissance de Joseph Fourier, avec le soutien de Phelma (INP) et de la Fondation Nanosciences.
Cet hommage reviendra tout d’abord sur les expériences mises au point par Joseph Fourier à Grenoble et qui sont fondatrices de ses contributions exceptionnelles à la Physique. La matinée se poursuivre par des conférences montrant comment l’apport de Joseph Fourier aux mathématiques et à la Physique sont aujourd’hui cruciales pour les découvertes actuelles comme en cristallographie, et comment de nouveaux modèles permettent d’explorer de nouveaux domaines notamment liés à la théorie de la chaleur.

Programme


  • 9h - 9h15
    Mot d'accueil de la Société française de physique.
     
  • 9h15 - 10h
    "Joseph-Baptiste Fourier : un mathématicien-physicien (et une source d'inspiration pour nos étudiants)", Ronald Phlypo, PHELMA et GIPSA Lab (Saint-Martin-d’Hères).
    Fourier nous a laissé un héritage scientifique immense : la mise en équation de la chaleur, les séries et la transformée de Fourier. Mais l'homme qu'était Fourier s'est aussi investi politiquement en Isère comme en Égypte non pas avec moins de succès. Ce grand homme et ces résultats scientifiques ont été source d'inspiration pour un projet en première année d'école d'ingénieur (Phelma -- Grenoble INP), projet sur lequel je vous ferai un retour sur expérience.
    Ronald Phlypo est maître de conférences à Phelma (Grenoble INP), où il enseigne notamment les transferts de chaleur. Il a piloté en 2017-2018 une série de projets étudiants visant à monter les expériences de Joseph Fourier (refroidissement et âge de la Terre, effet de serre…). Les montages expérimentaux associés font l’objet d’une exposition commentée par les étudiants à la BU de Sciences.
     
  • 10h - 10h45
    "Joseph Fourier et les symétries cachées de la cristallographie", Denis Gratias, IRCP (Paris).
    Au-delà de l’apport direct de la transformation de Fourier pour la détermination des structures atomiques des cristaux par diffraction des rayons X, neutrons ou électrons, les travaux de Joseph Fourier ont conduit à une réflexion nouvelle sur la définition de la notion de symétrie spatiale dans les solides. Celle-ci définie par l’invariance d’un objet par superposition sur lui-même après transformation, doit être plus généralement entendue comme l'indiscernabilité entre l’objet et son transformé, équivalence au sens de la physique qui se traduit par l’invariance des fonctions de corrélations de l’objet à tout ordre fini lors de la transformation. On discutera, dans cet exposé, la richesse de la transformation de Fourier dans cette définition étendue de la symétrie spatiale et on tentera d'en cerner les limites sur des exemples originaux.
    Denis Gratias est directeur de recherches émérite au CNRS à l’Institut de recherche de chimie - Paris (Chimie-Paristech). Expert en cristallographie, il est l’un des pionniers de la découverte des quasi-cristaux et de la compréhension de leurs clichés de diffraction. Ses travaux en physique des matériaux lui ont valu plusieurs distinctions telles que le Prix Jean-Ricard de la SFP (1999), la Médaille d'argent du CNRS (1994). Il est aussi membre correspondant de l'Académie des sciences depuis 1994 et membre du conseil supérieur des programmes.
     
  • 10h45 - 11h05
    Pause café.
     
  • 11h05 - 11h50
    "La loi de Fourier et au-delà", Jean-Louis Barrat, LiPhy (Saint-Martin-d’Hères).
    Le nom de Fourier, que la plupart des scientifiques associeront à des transformations mathématiques sur les fonctions, l’est d’abord à une "loi" physique qu’il a proposée pour rendre compte de l’écoulement de ce qu’on appelait alors calorique. Dans cette présentation, je discuterai la formulation classique de cette loi et de l'équation de la chaleur, les effets d'interface et l'origine de la conductivité thermique ainsi que la manière dont elle peut être calculée et contrôlée.
    Jean-Louis Barrat est professeur à l’Université Grenoble Alpes et directeur du Laboratoire interdisciplinaire de physique. Expert en fluides complexes, il s’intéresse entre autres au transferts de chaleur dans les nanomatériaux. Ses recherches lui valent de nombreuses distinctions parmi lesquelles la médaille de bronze du CNRS (1990), la médaille d’argent du CNRS (2012), le prix Paul Langevin de la SFP (2000), les Palmes Académiques (2007).
     
  • 11h50 - 12h35
    "Transfert de chaleur par rayonnement à l'échelle du nanomètre", Jean-Jacques Greffet, Institut d'Optique Graduate School (Palaiseau).
    La présentation traditionnelle des transferts de chaleur introduit trois modes de transfert: la conduction, la convection et le rayonnement. L'étude des transferts de chaleur à petite échelle a conduit à une nouvelle compréhension des mécanismes de transfert et à des effets inattendus tels que des exaltations de flux de plusieurs ordres de grandeurs ou de l'émission de rayonnement thermique cohérent spatialement et temporellement.
    Jean-Jacques Greffet est professeur à l’Institut d’optique rattaché au laboratoire Charles Fabry (Université Paris-Saclay, Institut Universitaire de France). Ses travaux portent sur le rayonnement thermique à l’échelle du nanomètre. Il a notamment démontré la cohérence du rayonnement thermique qui lui a valu d’obtenir le prix Servant de l’Académie des Sciences (2015). Il a également obtenu le prix de la Fondation iXCore pour la Recherche.

Inscription


Gratuit, sur inscription en écrivant à l'adresse :
sfp@grenoble.cnrs.fr


Localisation

Grenoble - Presqu'île
Phelma Minatec
Amphithéâtre Z 108
Bâtiment Z - 1er étage
Mis à jour le  21 novembre 2018